Publications par Cécile Carbonnier

Du retard sur la route du soleil…

Les premiers cigogneaux ont quitté le nid le 6 juillet. La semaine du 20 au 26 juillet, très ensoleillée, semblait favorable au départ de tous les juvéniles vers la péninsule ibérique, voire l’Afrique de l’Ouest. D’habitude, après le 20 juillet, la majorité des jeunes ont fait leurs adieux au Parc. Mais cette année les oiseaux […]

La Mouche

Avertissement : certaines scènes décrites dans cet article sont susceptibles de heurter la sensibilité des lecteurs (surtout ceux passionnés de libellules) ! Le Parc du Marquenterre a été le théâtre d’une effroyable scène de crime. Mercredi dernier, alors que le soleil dardait ses rayons sur les plans d’eau douce où batifolaient libellules et demoiselles, contentes […]

Une grande voyageuse au Marquenterre !

17 000 kilomètres : c’est la distance parcourue par un oiseau d’environ 250 grammes ! Début juillet, une Sterne caugek portant à la patte une bague jaune numérotée HC7 a été observée sur le Parc du Marquenterre. Avec ce code, l’équipe des guides a pu mener sa petite enquête et contacter le coordinateur du programme […]

Étonnante sangsue

En compagnie de l’école d’Hesdin, quelle ne fut pas notre surprise de découvrir dans un fossé d’eau douce claire une superbe Sangsue médicinale (Hirudo medicinalis) ! Cet invertébré du groupe des annélides – vers segmentés – peut mesurer jusqu’à 15 centimètres. Elle se reconnaît à son dos sombre avec des lignes orangées pigmentées de noire. […]

Comptage du 14 juillet

Pour consulter le dernier comptage, c’est ici : Comptage du 14 juillet 2021 ! Les Tadornes de Belon colorent encore la baie de Somme, même si beaucoup nous quittent pour aller muer en mer des Wadden. Petite surprise, 9 Eiders à duvet ont été aperçus ! Et cherchez bien, parmi les Goélands argentés, des « intrus » […]

Un bien bel lamie, si tranquille

À la croisée des chemins, nous sommes obligés de laisser la priorité à un longicorne bien lourdaud : le Lamie tisserand (Lamia textor). On ne peut pas dire qu’il soit stressé, se déplaçant lentement à un “train de sénateur”. Même s’il a des ailes sous sa solide carapace granuleuse, il ne semble guère les utiliser […]

Grimpereau, l’alpiniste des arbres

Le Grimpereau des jardins est certes localisé, mais assez commun sur le Parc en période de nidification, où la ponte commence fin avril, souvent dans un nid bien dissimulé entre le tronc et son écorce décollée. Des couples peuvent aussi occuper les nichoirs adaptés à l’espèce, ou bien s’installer dans la charpente du toit de […]