Tandis que la neige s’invitait sur le Marquenterre en ce début de mois d’avril frisquet, très frisquet, de courageux Gravelots à collier interrompu revenaient de leur long périple prénuptial pour, qui sait, nicher dans la laisse de mer de nos plages picardes. Les colonies du Parc ont pris un petit coup de froid – Mouettes rieuses et mélanocéphales, héronnière, Grands Cormorans -, et de nombreux canards occupent toujours nos plans d’eau, attendant des conditions plus clémentes pour entamer leur voyage en direction de leurs zones d’hivernage septentrionales. Entre nicheurs et hivernants, la diversité est maximale ! La preuve en chiffres : 

Comptage du 2 avril 2022