Depuis la vague de froid de 2013, le Cygne de Bewick a retrouvé une véritable tradition d’hivernage sur le parc. Cette année là jusqu’à 19 oiseaux avaient été observés, un record historique pour la Picardie ! En 2014 un couple revient avec ses deux juvéniles, en 2015 se sont 6 adultes et 2 juvéniles qui sont présents en hivernage, et pour l’hiver 2016/2017 un groupe de 6 avec un seul immature. C’est avec plaisir cette année que l’on retrouve un couple d’adulte le 13 novembre. Il est probable que ce soit le même couple depuis décembre 2018 qui quittent le parc chaque matin pour gagner les champs et marais arrière littoraux notamment sur le secteur de Ponthoile.

Seuls 300 à 400 individus de ce joli petit cygne de Sibérie arctique hivernent en France (le marais de Méjanes en Camargue, étangs champenois et lorrains). On ne sait pas s’ils sont venus « en rennes » mais c’est toujours un beau cadeau de fin d’année juste avant de départ des guides ! Et près de 3800 km parcourus depuis la presqu’île de la Kolyma ou le delta de la Petchora pour retrouver exactement les prairies inondées du poste 7 ! L’espèce n’est pas menacée au niveau mondial mais les effectifs hivernants sont en net déclin en Europe de l’Ouest (21.000 individus) avec un report vers des sites plus orientaux comme la mer Caspienne.