Dans les zones fraîches et humides du Parc se dressent de grandes plantes herbacées à la silhouette gracile, émaillées de charmantes fleurs d’un rose intense : ce sont les Épilobes à grandes fleurs (Epilobium hirsutum), également appelées Épilobes hirsutes en raison des petits poils hérissés qui parsèment leur tige souple et robuste. Pouvant atteindre 1,80 mètre de hauteur, elles apportent une note de couleur joyeuse à la mégaphorbiaie, cette formation végétale hétérogène et dense constituée de hautes plantes vivaces, caractéristique des sols riches et humides, qui ourle nos marais. 

La corolle de la fleur est composée de quatre pétales très échancrés, en forme de cœur. Au centre de cet écrin rose, on distingue une petite croix blanche : il s’agit du stigmate – l’extrémité du pistil, l’organe reproducteur femelle de la fleur – prêt à accueillir les grains de pollen que déposeront syrphes et bourdons en butinant. Huit étamines – les organes mâles – forment une ronde autour de lui. 

Les Épilobes accueillent nombre de résidents en tous genres, parmi lesquels la chenille du Grand Sphinx de la Vigne (Deilephila elpenor), qui s’en délecte. On la reconnaît à ses ocelles blancs et noirs, qui rappellent le signe du Yin et du Yang. Lorsqu’elle est stressée, elle rentre la tête dans son thorax, se redresse, et gonfle l’avant de son abdomen ; puis elle entame une drôle de danse, se balançant de droite à gauche telle un serpent. Les “yeux” sont ainsi mis en évidence, et peuvent déconcerter le prédateur le plus téméraire !

Dans quelques jours, la chenille quittera sa plante nourricière pour errer un temps, avant de s’enterrer dans une loge rudimentaire, où elle se nymphosera. Les fleurs des Épilobes, quant à elles, auront fané. Ne resteront que les fruits, fines capsules sèches renfermant les précieuses graines. Munies de longues aigrettes de soie – que l’on utilisait jadis pour la confection de mèches à lampes – elles s’envoleront à la moindre brise. Anémochorie, ou quand le vent disperse la vie… 

Texte : Cécile Carbonnier / Illustrations : Alexander Hiley, Cécile Carbonnier, Marion Mao