Septembre, les techniciens du Parc profitent des journées ensoleillées pour faucher les prairies, opération de gestion capitale pour les oiseaux et la flore.

 

fauche

 

Bientôt  les  « brouteurs » du grand nord comme l’Oie cendrée ou le Canard siffleur vont retrouver une zone de nourrissage très favorable. Dès mars prochain Alouettes des champs, Pipits farlouses et Vanneaux huppées s’installeront dans la prairie pour faire leur nids au sol.   Pour vite repérer les prédateurs ces espèces ont besoin d’une vue dégagée ne tolérant pas une hauteur d’herbe trop élevée.

Pour garantir la régénération d’une diversité de flore importante l’herbe coupée est exportée, ceci pour empêcher un enrichissement du sol.

D’autres animaux en profitent aussi. En fin d’après-midi un jeune Renard roux s’entraîne à « muloter ».  Ses sens en éveil, il saute sur les petits rongeurs avec un taux de succès impressionnant…

 

 

1 réponse

Les commentaires sont désactivés.