Depuis le lundi 9 février des vols d’Oies cendrées remontent en grand nombre de jour comme de nuit vers le nord. Les vents perpétuellement au nord ont à cette date changé de direction favorisant leurs déplacements.Elles nous arrivent d’Espagne  (Delta du Guadalquivir, marais de Villa Favilla…) et ne savent pas du tout le temps qu’il fait plus au nord ! Mais la tendance est à une remontée plus précoce avec les premiers vols dès fin janvier, notamment à cause d’une forte sécheresse en péninsule ibérique. Elles remontent principalement vers les Pays Bas, la Norvège et la Suède. Leurs cris sonores permettent de garder la cohésion de  la cellule familiale (couples anciens mais aussi jeunes couples qui se sont formés sur les sites d’hivernage). Chaque individu se reconnaît aussi à sa voix.  Si la majorité des groupes sont constitués de 30 à 50 oiseaux, des vols spectaculaires en V ou W aérodynamiques peuvent atteindre plus de 200 individus. Alors pensez à tendre l’oreille et lever les yeux au ciel en ce mois de février !

Le 11 février les guides naturalistes du Parc ont compté un total de 763 Oies cendrées en migration active vers le nord !

3 réponses
  1. Véronique dit :

    Quel spectacle merveilleux auquel vous pouvez assister en ce moment ! Philippe doit être comblé.
    Mes amitiés à lui.

  2. Baie-de-somme dit :

    Quel spectacle l’an dernier fin février j’ai assisté a ce spectacle extraordinaire merci a tous pour vos info pour ceux qui habite loin de cette endroit magique dit la BAIE DE SOMME

Les commentaires sont désactivés.