Dimanche 24 avril à marée haute 3 Macreuses noires se posent au poste 2 quelques minutes.
Ce gros canard marin (jusqu’à 1,400 kg pour le mâle) sombre est actuellement abondant en migration prénuptiale.

Laurent Zagni, lors d’un comptage en baie, en a compté au moins 5000 en mer, un record pour cette période sur notre littoral ! Ces oiseaux remontent nicher sur les côtes rocheuses de la Norvège à la Russie. Cela a ravi guides et visiteurs de pouvoir les observer d’assez près, les observations en mer restent souvent des points noirs bien éloignés naviguant comme des bouchons entre deux creux de vagues. Elles plongent totalement sous l’eau au niveau des hauts fonds pour consommer moules, crustacés et vers marins.

C’est le plus grand nombre de Macreuses noires observées sur le parc (hormis un groupe de 28 le 27/01/1976).  Depuis sa création, la plupart des données concernent des oiseaux isolés.

Photo: Armelle Guillo