Cette magnifique image de Canard souchet, prise par Didier Humez attise notre curiosité…

Nous sommes « homéothermes » comme les oiseaux… notre température est constante quelque soit le thermomètre extérieur. Mais alors, comme ce canard peut-il maintenir ses pieds en contact du gel ?

Il arrive même que les pattes gèlent sous l’action du froid… et dégèlent ensuite au redoux.

Notre collègue ornithologue du Pont de Gau préconise alors la fermeture du site au public pour éviter que les Flamants roses ne décollent… et ne se retrouvent démembrés en atterrissant sur un plan d’eau gelé !!! (Source)

Parfois, le froid peut également toucher les ailes des oiseaux… c’est le cas en Bulgarie pour ces Cigognes blanches ! (Source DNA)

Quelle explication alors ?

  • L’oiseau alterne de patte toutes les minutes ?
  • Ses pattes ont une température constante de 40-42°C ?
  • Il s’enduit les pattes d’antigel ?
  • … ?

La réponse nous vient outre atlantique d’une biologiste et chercheuse canadienne, Pascale Otis. Sa découverte démontre que les cellules de la peau des oiseaux sont constituées d’une protéine aux facultés antigel !! Cette propriété était déjà connue d’animaux « à sang froid ». Avec une température négative de -10°C, celle des pattes se stabiliseraient à -7°C sans geler !!! CQFD ! (Source)