La chaleur et le soleil sont de retour, déclenchant une frénésie de vie. Il faut rattraper le temps perdu, l’eau se réchauffe et la nourriture revient avec force de larves, insectes,
crustacés…. Tous les migrateurs et nicheurs sont là depuis longtemps mais maintenant et redoublent d’activités pour rattraper le retard du début de printemps froid. Fauvette à tête noire,
babillardes, Phragmites des joncs chantent à tût tête pour défendre leur territoire. 56 couples de Spatules blanches sont déjà installés dans la héronnière et transportent des matériaux alors que
les étranges gloussements nuptiaux des Aigrettes garzettes retentissent.

Les petits échassiers remontent en nombre vers le Nord. Lundi 29 avril 200 Barges rousses se reposent au poste 1, un chiffre important de stationnement pour le parc alors que des centaines
passent au-dessus du point de vue. Des couples de Sarcelles, d’hiver, Canard souchet se cantonnent. Les Fuligules morillons sont encore nombreux laissant présagés des installations de futurs
nicheurs. Un jeune mâle de Garrots à œil d’or s’attarde au poste 2.
Les Avocettes, Mouettes rieuses et Mélanocéphales réoccupent les îlots de nidification pour couver mais les accouplements sont encore nombreux.  

 

aigrette-fabian-vol.jpg

colvert-fabian-vol.jpg

05---Mai-2962.jpg

 

Texte: Philippe Carruette (Responsable pédagogique)

Photos: Fabian Vol

 

1 réponse
  1. françoisedu80 dit :

    Bonjour ,
    Petits et grands ,chacun d’affaire à ses occupations de « logement » futur en se donnant rdv dans les roseaux , les branches ou les rochers ,bien à l’abri des prédateurs et importuns .

Les commentaires sont désactivés.