Un nom bien savoureux comme sorti tout droit d’un roman de Marcel Pagnol pour un papillon nocturne pourtant bien terne. La Cucullie de la scrofulaire fait partie de la famille des Noctuidae. Posée sur une branche sa forme allongée et sa couleur grisâtre aux nuances de beige lui font avoir un aspect de bois mort. Heureusement la chenille a tout d’une parure de festival méridional : avec ses teintes claires à points noirs et une ligne latérale jaune fluo du plus bel effet ! S’il elle n’est pas parasitée par une guêpe poliste ou attrapée par un passereau, elle va vite s’enfoncer sous terre pour 10  mois en une chrysalide brune et attendre le printemps prochain pour voir émerger le papillon.

Cette espèce semble assez commune en Picardie et, est considérée comme très rare en Nord Pas de Calais selon le remarquable Atlas des Papillons de nuit du Nord Pas de Calais de Georges Orhant et Serge Wambeke.

Attention tout de même à ne pas confondre cette jolie chenille avec celle du Machaon papillon diurne devenu peu commun dans notre région (Merci Benjamin!) et merci à Isabelle De Liège pour la photo de la chenille vorace bien entendu au sommet d’une Scrofulaire noueuse !  

 

Texte : Philippe Carruette / Illustration : Isabelle De Liège

1 réponse
  1. DEHOUVE dit :

    Ce matin 25/7 cigognes blanches (20 indiv.) roselière de Boves (étang St Ladre 07:30) aussi martin pêcheur.
    CDLT

Les commentaires sont désactivés.