Tandis que Foulques macroules et Hérons garde-bœufs nourrissent leurs derniers poussins nés sur le Parc, les migrateurs juillettistes déjà en partance pour le sud de l’Europe, voire l’Afrique, font une escale revigorante dans notre accueillante baie de Somme : Huîtriers pies, Bécasseaux sanderling, Barges à queue noire et Courlis corlieux nous apportent des nouvelles du Grand Nord où ils ont niché… mais pas sa fraîcheur ! Etrange d’évoquer leurs quartiers d’hiver en pleine fournaise, et pourtant : il est temps pour eux de prendre la route, car les jours raccourcissent, signant la diminution progressive de leurs ressources alimentaires. Sur les quelques étangs encore en eau, les cygnes se regroupent pour faire leur mue, tout comme les canards qui se faufilent discrètement dans la végétation, bien camouflés dans leur plumage d’éclipse… 

Pour plus de détails, vous pouvez consulter le dernier comptage :

-> Comptage du 16 juillet 2022