Juillet donne le top départ de la migration post-nuptiale ! Comme les coureurs du Tour de France, certains oiseaux redescendent du Danemark où ils ont niché, pour faire une petite escale chez nous. Mais pas d’arrivée aux Champs-Elysées pour eux : la route se prolongera jusqu’en Afrique de l’Ouest pour le gros du peloton, qui y retrouvera ses quartiers d’hiver. Souhaitons bon voyage aux Barges à queue noire, les sprinteuses venues d’Islande ! Pour d’autres, bien au chaud dans le gruppetto, il est encore l’heure de s’occuper des petits : nous attendons avec impatience les dernières naissances d’Huîtriers pies et de Grèbes castagneux. Les cigogneaux, quant à eux, s’entrainent à prendre les ascendants thermiques, car il faudra bien survoler la montagne avant de rejoindre la péninsule ibérique.

Pour consulter le classement général (et le dernier comptage), c’est ici !

-> Comptage du 3 juillet