Le fait a vraiment le mérite d’être mentionné puisque le site âgé de 47 ans avec 308 espèces d’oiseaux observées (n’oublions pas, que sur 200 hectares !) n’a pas souvent l’occasion de vivre des nouveautés ! Un mâle de Pie-grièche écorcheur est repéré le matin du 22 juin 2020 par l’équipe de la Réserve Naturelle lors de son passage pour gagner le littoral. L’après midi une observation plus longue permet de repérer un couple de pie-grièche qui fait le va et vient entre une zone d’argousiers et un sureau où le nid avec des jeunes est sûrement présent, le pic des éclosions se situant dans les deux dernières décades de juin.

Le mâle est observé en train d ’empaler  une cétoine sur une épine d’argousier! Comportement « mythique » vu dans les livres que nous savourons ! Un abdomen de hanneton est aussi accroché un peu plus loin. Ce comportement de lardoire montre que les proies sont abondantes. Le territoire n’est pas choisi au hasard…. Une zone très ensoleillée et sèche, un vaste massif d’argousiers, une prairie et une friche à talus enherbé sont caractéristiques de l’habitat avec de nombreux insectes. Les études de trois anciens guides du parc (Alexandre Laubin, Guillaume Canova et Matthieu Robert ) qui ont découvert et suivi une population relicte dans la Somme d’une quinzaine de couples en « micro colonie » au sud de la baie de Somme. Ces observations ont bien ciblé ces milieux toujours secs et bien ensoleillés avec des buissons épineux, en majorité des aubépines, en basse vallée de la Somme. Malgré nos prospections dans des milieux jugés favorables à cette époque aucun couple n’avait été noté dans le Marquenterre, et à priori la dernière mention dans notre secteur est un couple nicheur à Saint Quentin en Tourmont en 1997.

Cette espèce n’avait été notée que 3 fois sur le parc depuis 1973 à des dates de migration postnuptiale de plus très tardives pour les deux premières : le 2 octobre 1994 et le 2 octobre 2011 et un juvénile le 7 août 2018.

La Picardie est en limite nord ouest de son aire de répartition. Ce n’est vraiment que dans l’Aisne, notamment en Thiérache, qu’elle est encore bien présente mais fortement menacé par le déclin de l’élevage…

Texte : Philippe Carruette / Illustration : Léa Coftier