Depuis le 8 septembre une Guifette leucoptère juvénile est présente sur le Parc. Elle papillonne de son vol chaloupé souvent entre les postes 8 et 10. Elle n’est pas évidente à déterminer d’autant qu’une jeune Guifette noire (première photo) a aussi été observée à partir du 11 septembre. Chez la leucoptère (deuxième photo) le croupion blanc bien net et la virgule sombre absente de l’épaule sont des critères essentiels. Depuis 1973, seules 9 observations de cette espèce ont eu lieu sur le Parc en migration post-nuptiale du 6 août au 7 septembre et 5 en migration prénuptiale. La Guifette leucoptère niche sur les prairies inondées et vastes marais de l’est de l’Europe. Des couples isolés ont déjà niché en Brière et au Lac de Grand Lieu (Loire atlantique) ces dernières années, ainsi qu’aux Pays Bas sans implantation pérenne.

Texte : Philippe Carruette – Photos : Emilie Tartart, Gaëlle Micheli.