Lors de journées ensoleillées à la héronnière, les Buses variables se perdent dans le ciel en de spectaculaires parades nuptiales.

Les ailes et les serres viennent à se toucher, arabesques et piqués peuvent affoler les grands échassiers qui ne sont pas encore sur le nid dans la pinède de la héronnière. Une oreille attentive permet d’entendre aussi les miaulements plaintifs des rapaces, qui vont bientôt nicher dans le massif dunaire du Marquenterre.

Merci à Jean Bail pour le partage des photos et de l’observation

Buse variable ©Jean Bail