Le Parc en cette fin de printemps est particulièrement riche au niveau botanique. Les prairies se tapissent du jaune des Rhinantes à feuilles étroites et du rose des Lychnis. Sur la dune, Vipérine, Ophioglosse, Erodium… sont en fleurs, alors qu’apparaissent les premières touches de jaune de l’Onagre bisannuelle. Profitons des orchidées des marais dont la floraison va être rapide. Trois espèces de Dactylorizas sont présentes au bord des chemins, avec leur belle floraison rose violette. Un pied d’Orchis pyramidal se développe mais commence déjà à faner. Son nom est dû à la forme conique de la fleur en début de floraison. Elle attire les pollinisateurs mais comme beaucoup de nos orchidées ne produit pas de nectar.  Au fond du parking ou à l’entrée du parc se sont les Orchis bouc qui se remarquent plus par leur taille que par leur couleur. Verdâtre terne elles se caractérisent aussi par un labelle torsadé jusqu’à 6 centimètres de long. Son odeur forte de bouc n’est pas toujours évidente et varie selon les milieux. 

 

Texte : Philippe Carruette / Illustation : Léa Coftier