Le premier Pouillot à grands sourcils est noté en soirée au Parc le 24 septembre dans le petit parcours. Ce petit passereau n’était guère connu auparavant dans notre région. Il est originaire de Sibérie et sa population semble se développer lentement vers le nord ouest de la Russie. L’espèce est notée pour la première fois en Picardie le 22 septembre 1993 au Hable d’Ault. Avec le développement de l’ornithologie et surtout des stations de baguage en migration postnuptiale, il est observé et bagué maintenant chaque année sur le Parc et sur le littoral de tous les Hauts de France. Par rapport aux autres pouillots européens, il est assez facile à reconnaître avec son long sourcil blanc jaune pâle jusqu’à la base du bec et ses deux barres alaires claires très nettes. Son cri de contact est assez caractéristique avec un « tswe eet » sonore sur la première note et en baisse sur la deuxième (prière d’avoir l’oreille musicale !). On le rencontre surtout dans les saulaies où il inspecte sans arrêt les feuilles mais il a déjà été bagué aussi dans un jardin boisé de Rue. Vu son aire de répartition, il hiverne normalement en Asie du Sud Est mais on connaît mal la destinée de ceux qui passent en migration ou vont parfois hiverner en Europe de l’Ouest.

Texte et photo : Philippe Carruette.