Comme c’est souvent le cas, il suffit d’un petit coup de froid dans les pays au Nord de la région pour nous “envoyer” des espèces d’anatidés (cygnes, oies, canards) moins communes. Cette semaine, le comptage décadaire de tous les plans d’eau du Parc nous a réservé quelques surprises !

Dans la plaine centrale un groupe de 16 Bernaches nonnettes broutaient tranquillement avec les Oies cendrées. Depuis quelques années quelques individus peuvent même être observés toute l’année, mais il s’agit d’oiseaux non –migrateurs originaires des populations férales. Arrivé en même temps que les premières gelées de l’hiver, il n’a y a aucun doute sur la provenance du groupe présent en ce moment… La Bernache nonnette niche dans la toundra des îles arctiques et du Groënland. Sa présence reste irrégulière sur le Parc et est liée directement aux conditions climatiques des  pays voisins (Belgique, Pays-Bas) où elle est présente en plus grand nombre.

Un peu plus loin, sur le grand plan d’eau du parcours rouge, 5 Garrots à œil d’or dont 4 mâles ont été comptés ! Deux Harles piettes, les premiers de l’hiver, étaient aussi présents. Avec un peu de chance ces deux canards emblématiques vont continuer à être observés en petit nombre tout l’hiver jusqu’à leur retour vers le Nord au début du printemps.

Ces deux petits plongeurs font partie des 12 espèces de canard présentes actuellement sur le Parc. Mais quelles sont les autres ?!

2 réponses
  1. Dewar Anne dit :

    Merci pour cette jolie photo de femelle Harle piette.
    Il est vrai que je viens en baie de somme durant le printemps mais une visite hivernale
    S’impose pour pouvoir observer tout ces beaux hivernants .

Les commentaires sont désactivés.