Cette année est une année à Rainettes ! En effet la population de ce petit batracien a été plus importante cette année comparée aux années précédentes, trahissant une bonne reproduction au printemps. Apparentée aux Grenouilles et aux Crapauds, elle en diffère cependant par la présence de ventouses sur le bout de ses doigts, lui conférant un net avantage lorsqu’il s’agit de grimper. En effet la Rainette verte ou Rainette arboricole, passe le plus clair de son temps en hauteur dans la végétation. Elle peut ainsi s’y reposer, grâce a son camouflage très efficace, ou y chasser des insectes.

Si vous n’avez pas encore eu la chance de la trouver, regardez bien la végétation aux abords des chemins. Et si vos yeux refusent de la voir vous aurez peut être l’occasion de l’entendre pour vous aider. Elle émet un chant ressemblant à un grincement répété. Utiliser en période de reproduction pour la parade, il est encore possible de l’écouter à la fin de l’été et au début de l’automne. Comme les oiseaux, elle est dupée par la durée du jour semblable à celle du printemps, lui donnant de nouveau envie de donner de la voix.

Texte : Clément Parissot – Photos : Alexander Hiley, Clément Parissot.