C’est fin avril début mai que l’on a la chance de voir ressortir ces superbes coléoptères que sont les Hannetons communs (Melontha melolontha). Il fait partie de la famille des Scarabées (240 espèces en France) et caractérisé par ses antennes terminées en forme de massues lamellées plus longues chez les mâles. Il est surtout actif au crépuscule même si on peut le voir en plein jour dégustant les feuilles des arbres. Ces adultes volants (bien lourdement ! ) vont vite pondre 20 à 30 œufs dans les sols meubles à 10 centimètres de profondeur. Les larves vont naître fin juin, ce sont les fameux vers blancs peu appréciés des jardiniers ! Au fil d’une vie active et en hibernation en hiver, elles vont vivre quatre ans de croissance souterraine consommant aux beaux jours des racines. Mais on est loin aujourd’hui des pullulations et des densités d’antan où quand j’étais enfant on accrochait délicatement un fin fil à une de leurs pattes pour en faire… des cerfs volants naturels que l’on prenait bien soin de relâcher librement ensuite… ! L’animal à tous les stades est pourtant une ressource alimentaire pour nombre de prédateurs comme les taupes, hérissons, blaireaux ou cigognes. Le Faucon hobereau qui revient tout juste de migration, faute encore d’abondance de libellules, le déguste en vol en se débarrassant des élytres qui virevoltent dans un ultime vol.

Texte : Philippe Carruette.