Le jeudi 14 mai dernier un Héron pourpré immature est observé sur le parc au poste 11.


La pluie et le vent violent de l’après-midi l’ont probablement obligé à s’arrêter sur le site durant sa migration. Il nous vient en effet d’Afrique équatoriale et voyage surtout de nuit. Cela reste un oiseau peu abondant avec environ 2000 couples en France (Charente Maritime, Camargue, Brenne…). Depuis 1973 date de la création du parc le Héron pourpré n’a fait l’objet que de 44 observations dont la majorité sont en août (18) et en mai (12). (photo N. Herrmann)