Le long des chemins, il vous arrive souvent de croiser la route de petits Crapauds communs ou calamites. Mais c’est aussi l’occasion en septembre lors des matinées à la rosée abondante d’être surpris par un saut de Grenouille rousse. Elle est de grande taille (5 à 10 cm) de coloration variable allant du jaune brunâtre en passant par le brun toujours marqué de bandes sombres. Une large tache temporal recouvre le tympan et se prolonge à travers l’œil jusqu’aux narines (museau bien arrondi). Elle se déplace par petits bonds successifs entre lesquels elle reste immobile (bien pratique pour la photo ! ). Dès la mi-octobre, elle va entrer en hibernation sous une souche ou enfouie dans la vase. Très sensible au moindre redoux, ce sera la première à sortir pour se reproduire en milieu aquatique dès début février. La ponte caractéristique en masse gélatineuse comporte 1000 à 4000 œufs.

C’est l’une des deux espèces de grenouille brune connue actuellement sur le Parc. La Grenouille agile bien moins abondante et observée de nouveau récemment sur le site a le ventre blanc immaculé, l’œil nettement bicolore en phase terrestre et le museau pointu.

Texte et photos : Philippe Carruette.