Plus de 300 Barges à queue noire se nourrissent régulièrement au poste 9. Grâce aux bagues couleur dont certains oiseaux sont porteurs on sait que la majorité vient d’Islande. Après avoir survolé l’Atlantique leur déplacement migratoire les a fait s’arrêter en Angleterre ou aux Pays Bas. Leur site d’hivernage va rester européen surtout en péninsule ibérique et le long des côtes atlantiques françaises. Le nombre important de juvéniles montre que cette année la reproduction fut a priori bien meilleure que les années précédentes au climat défavorable en Islande. D’autres oiseaux sont nés aux Pays Bas ou en Allemagne et vont eux passer l’hiver en Afrique. Ce n’est qu’à partir des années 1995 que le nombre de Barges en halte migratoire et en hivernage s’est développé au Marquenterre notamment par la mise en prairie inondée des terres horticoles situées en face des postes 7 et 8. L’espèce reste rare et menacée en France avec seulement 145 couples nicheurs et en diminution avec le déclin des prairies humides et des bas marais.

Texte : Philippe Carruette – Photo : Alexander Hiley