Comme chaque année à la mi-juin la campagne de baguage des cigogneaux commence dans les Hauts de France. Seuls les nids accessibles, notamment sur les plateformes de baguage, sont visités. Parfois il est nécessaire de faire appel à un élagueur expérimenté si l’échelle est… trop courte !

Les jeunes sont descendus au sol pour être pesés, mesurés et munis d’une bague couleur verte avec 4 lettres blanches (bien visibles à la longue vue) et d’une bague métal obligatoire du Museum d’Histoire Naturelle de Paris (MNHN – CRBPO).

Aujourd’hui seule une minorité de poussins sont bagués (ceux de la héronnière, observatoire 13, par exemple ne peuvent absolument pas être bagués pour la totale quiétude de la colonie) mais cela permet toujours d’avoir de nombreuses nouvelles informations sur cette espèce déjà bien étudiée mais qui évolue dans sa biologie et son aire de répartition.

Texte et photos : Philippe Carruette.