Poste 5, mercredi 5 décembre, 17h. Une grande nappe de soie mesurant plusieurs centaines de mètres carrés… presque effroyable ! S’agit-il d’une pollution industrielle ? d’une araignée géante ?

Cette toile appelée « fils de la vierge », pas très rassurant (!), provient en fait de plusieurs araignées ! Pour conquérir de nouveaux territoires, nos jeunes arachnides s’équipent de parachutes et peuvent ainsi parcourir ensemble des centaines de kilomètres dans les airs. Le courrier de la Hulotte relève un record de 1000 km, notamment pour l’espèce Epéire diadème, celle qui a une croix sur le dos. Cette capacité de voler ainsi se nomme le « balloning« .

Cette technique de dispersion est également utilisée par certains acariens ou chenilles, courante chez le groupe des Linyphiidaes (araignées de toute petite taille).

Dans certains cas, comme en bordure du littoral, le vent peut les contraindre à s’entasser sur le rivage. Les fils se prennent alors dans les premières herbes venues…. CQFD ?

D’autres théories sont avancées… elles parlent de manifestations de la Vierge Marie, d’OVNI…